Caric’Arthur

Charlie’s jokes are not all to my taste …
but their freedom of speech is also mine.

We must cherish our minorities as human biodiversity is required.
Secularism must be the base of our way of life.

  1. Une caricature est une image qui ne reflète qu’une partie de la réalité.
  2. Les mots sont de piètres transmetteurs de pensées: mieux vaudrait transmettre nos impressions, sensations, états d’âme, etc. par télépathie.
  3. L’esprit humain devra se débarrasser de son corps encombrant pour pouvoir aller dans les étoiles.
  4. Un immortel n’a pas de montre.
  5. Zoom sur l’univers : galaxies, planètes, molécules, atomes, particules … L’homme est un amas de matière situé entre la molécule et la planète.
  6. « Les hommes sont comme des grenouilles autour d’une mare » (Platon): la géographie est un facteur majeur de l’activité humaine.
  7. L’histoire de l’humanité pourrait se comparer à celle d’un être humain: la période sumérienne et égyptienne serait celle de la petite enfance, la période gréco-romaine, celle du primaire où l’on apprend les enseignements de base, le moyen-âge, celle de l’adolescence et la période actuelle, celle du jeune adulte, …
  8. « Je me demande ce que le passé nous réserve » (Françoise Sagan, les faux-fuyants, 1991, p 224).
  9. Si on va trop loin vers l’Ouest on se retrouve à l’Est.
  10. L’Occident va de l’Oural aux Rocheuses.
  11. Si Jeanne d’Arc avait perdu, l’Occident d’aujourd’hui parlerait français.
  12. Les machines sont apparues avec la disparition des esclaves.
  13. « Ce à quoi tu résistes, persiste » (Carl Jung).
  14. « Ce qui ne me détruit pas me rend plus fort » (Nietzsche).
  15. « Endure la douleur et ne crains pas la mort; ne désire rien d’inutile ou d’inaccessible » (Épicure, vers 300 av. J-C.).
  16. « Le travail éloigne de nous trois grands maux: l’ennui, le vice et le besoin » (Voltaire).
  17. « Le sage dit “oui”, l’ignorant dit “non” » (Amenemhat I, vers 1950 av. J-C.).
  18. De l’action vient l’action, de l’inaction vient l’inaction.
  19. Si le cerveau humain était assez simple pour qu’on puisse en comprendre le fonctionnement, il ne serait pas assez puissant pour le faire.
  20. La vraie intelligence s’accompagne d’humilité.
  21. L’homme est, soi-disant, le plus intelligent des animaux.
  22. Ce qui rend certains hommes si agressifs envers leur propre espèce, c’est que la chasse à l’homme est une occupation qui requiert toute leur intelligence.
  23. « Le monde a commencé sans l’homme, il finira sans lui » (Claude Lévi-Strauss). En attendant, il est un fléau pour la planète et nombre d’espèces en voie d’extinction s’impatientent de le voir disparaître.
  24. La Loi de la Jungle, ou la sélection naturelle: seuls les plus forts se reproduisent et assurent la pérennité de l’espèce; les autres s’amusent, vivent, meurent …
  25. Vivre sa vie c’est comme grimper à un vieux chêne, il faut souvent choisir sur quel embranchement on s’engage.
  26. L’homme moderne n’écoute pas beaucoup sa petite voix intérieure, l’intuition, elle ne s’exprime que quand on pratique un certain laisser-faire ou lâcher-prise.
  27. Les priorités du consultant: se faire plaisir, apprendre quelque chose, faire du fric … parfois dans l’ordre inverse.
  28. Le fruit de toutes les recherches, et en particulier celles effectuées par des chercheurs payés par l’état, doit être mis à disposition gratuitement sur internet.
  29. Les détails sont aussi importants que le concept sur lequel ils s’appuient.
  30. Il faut semer la graine ET arroser l’arbre.
  31. Il faut bien changer quelque chose, pour que tout reste comme avant: les capitaines de la galère passent, les rameurs restent.
  32. Ne nous sommes-nous pas encore racheté du Péché Originel ??
  33. Si tu veux dîner avec le diable, tu dois avoir une cuillère plus longue que la sienne (dicton populaire).
  34. « Neuf femmes ne font pas un enfant en un mois » (proverbe chinois).
  35. Vive l’altruisme: l’équipe passe avant l’individu. Dommage que nos dirigeants ne soient pas (tous) de cet avis.
  36. Quand le peuple ne se reconnait plus dans le chef qu’il s’est choisi, c’est que la dictature a probablement commencé.
  37. La révolution d’un peuple contre son tyran ne se fait pas à coups de missiles de croisière étrangers.
  38. Du pain et des jeux pour que César puisse régner à sa guise; aujourd’hui, des alloc  chômage et des bouquets TV …
  39. Vive le despote éclairé … tant qu’il est éclairé.
  40. Dans un état totalitaire le peuple doit mentir pour préserver ses maigres libertés, dans une démocratie ce sont les dirigeants qui doivent mentir pour être réélus.
  41. Démocratie: c’est bien le peuple qui confie le pouvoir aux élus des “Pouvoirs Publics”; c’est le peuple qui le reprend, au besoin.
  42. Brexit de juin 2016: il faut faire confiance à nos élus car la démocratie est mieux assurée par nos élus que par des référendums facilement influencés par des démagogues.
  43. Le politique ménage la chèvre et le chou … pour manger les deux.
  44. Il n’y a plus de place pour les “casse-toi-pov-con” qui ne respectent rien d’autre que leur propre intérêt.
  45. Depuis la Convention de 1792, les élus qui siègent à la droite du président de l’assemblée protègent les intérêts des “élites”, ceux qui siègent à gauche protègent les intérêts du “peuple”.
  46. Sur ces tendances de droite et de gauche se superposent deux nouvelles tendances qui en sont indépendantes: l’ouverture vers l’Europe et vers la mondialisation, et le renfermement sur la nation.
  47. Dans la France de 2017, la matrice s’inverse: on n’est plus de droite ou de gauche (ouverte ou renfermée), mais ouvert ou renfermé, (de droite ou de gauche).
  48. État laïc ne veut pas dire déni ethnique: mieux vaudrait reconnaître les ethnies qui peuplent la France et procéder à un recensement. La (bio-) diversité est plutôt une source de fierté, c’est la discrimination ethnique qui est inacceptable.
  49. « Nous appelons “Grecs” non seulement ceux qui sont de notre sang, mais encore ceux qui se conforment à nos usages » (Isocrate, vers 350 av. J-C.).
  50. Communautés, Apartheid: le “chacun chez soi” n’est pas un concept absurde, mais une communauté majoritaire ne peut survivre qu’à condition d’accepter et de respecter des minorités en son sein: la biodiversité est indispensable.
  51. Melting Pot multiculturel: le concept est sympathique, mais l’équilibre est instable.
  52. L’Europe est peut-être la solution: chacun chez soi dans les pays de l’Union, et tous groupés dans une (quasi ? pseudo ?) solidarité; à l’inverse, les pays multi-ethniques unis sous la férule de la dictature explosent tôt ou tard (Yougoslavie, Irak, et demain Afghanistan ? Chine ?).
  53. Le pire héritage de la colonisation est le découpage des ethnies d’Afrique et du Moyen-Orient: des bombes à retardement qui nous pètent à la figure petit à petit.
  54. Une ethnie qui se sent supérieure au point de considérer les autres comme des insectes, se fera écraser tôt ou tard et devra alors “présenter des excuses”.
  55. Je parle ma langue maternelle, la langue du pays dans lequel je vis et l’anglais.
  56. Intégrité territoriale: un territoire n’a que la valeur de ses ressources humaines et physiques, et de sa position géostratégique.
  57. Il est normal d’avoir des échanges équilibrés avec les nations amies, mais il est dangereux de dépendre de nations potentiellement inamicales pour l’importation de produits stratégiques comme l’énergie et l’alimentation.
  58. Un milliard de petits chinois prennent les 6 autres milliards d’humains pour des pigeons.
  59. Tout importer de Chine à bas prix revient pour les européens à se tirer une balle dans le pied: comment achètera-t-on en Chine quand on n’aura plus les moyens parce qu’on sera tous au chômage en Europe ?!
  60. A la fin de la crise actuelle, les conditions de vie seront les mêmes en Europe et en Chine: chacun aura fait un bout du chemin vers l’autre (celui qui gagne 10 fois moins que nous, mais augmente tous les ans son salaire de 15% alors que nous perdons 2.5%, mettra environ 15 ans à nous rejoindre).
  61. Dès qu’un empire consomme plus qu’il ne produit, il entame son déclin.
  62. La politique de natalité et d’immigration doit être dictée par la possibilité de satisfaire les trois besoins vitaux: eau + nourriture + énergie.
  63. Le libre échange c’est comme la loi de la jungle: point trop n’en faut. 
  64. « L’état ne doit pas administrer des entreprises, mais réguler l’économie » (Michel Rocard).
  65. De toute façon, l’état doit payer … payer !
  66. Les agences de notation ne font que poser le doigt là où ça fait mal: on ne réduit pas la fièvre en cassant le thermomètre et la BCE devrait avoir son propre thermomètre.
  67. Il n’y a pas de raisons qu’un état soit géré autrement que n’importe quelle entreprise; sur cette base, “le marché” juge du coût du crédit qu’il lui accorde.
  68. Les dizaines de milliards de dollars injectés par le contribuable américain dans General Motors en 2009 auraient dû servir à reconvertir les usines à la fabrication de TGV, de tramways, d’éoliennes et de panneaux solaires pour remplacer la fabrication des grosses bagnoles américaines dont on n’a que faire (Michael Moore).
  69. La crise 2010 de la dette souveraine résulte du fait que les européens ont vécu à crédit au-dessus de leurs moyens pendant des décennies; pour faire fondre les dettes accumulées, il va falloir vendre l’or et faire marcher “la planche à billets” ce qui entraînera inflation et dévaluation de l’Euro; ensuite, il faudra évidemment surveiller de plus près les déficits: seule une coordination économique européenne pourra le faire correctement.
  70. 2011: en Grande-Bretagne les eurosceptiques l’emportent, en France on gesticule sans avoir les moyens de nos ambitions, c’est LE moment pour l’Allemagne de “sauver l’Europe”.
  71. Les réticences de l’Allemagne (la fourmi) à aider la Grèce (la cigale) début 2010, dénotaient une vision égoïste et à court terme indignes de l’ambition européenne. Son attitude plus ouverte envers les migrants de 2015 montrait qu’elle semblait avoir changé dans le bon sens … mais ce n’était pas pour bien longtemps.
  72. Les économies spectaculaires résultant des plans d’austérité des pays européens (des milliards d’Euros par an dont on parlait en 2012) font figure de “bouts de chandelle” par rapport aux réductions souhaitables de la dette de chacun de ces pays (des centaines de milliards d’Euros dont on parle enfin en 2015).
  73. 2015: Face à l’inaction de l’Europe, des hommes charismatiques plus ou moins extrémistes de tous bords commencent à prendre le pouvoir.
  74. On ne doit pas tolérer la corruption dans les pays d’Europe centrale et de l’Est; si tout l’argent qu’on leur donne arrivait à sa juste destination, les “Roms” resteraient chez eux.
  75. Ce que l’Europe a fait en créant l’Euro, le monde doit le faire en créant une monnaie unique. En attendant, les maître-mots de l’économie seront “inflation” et “dévaluation”.
  76. Le plus souvent, les licenciements font du tort aux entreprises, nuisent à l’économie et anéantissent les hommes (Jeffrey Pfeffer): les hommes sont le principal actif des entreprises.
  77. Le client reste tout-puissant: les multinationales peuvent délocaliser la production, mais pas licencier les clients.
  78. Ce que veut acheter le client est plus important pour mes affaires que ce que je voudrais vendre.
  79. Dans l’industrie, la conception est longue, la fabrication est délocalisée et la commercialisation est planétaire (pour l’artisan, c’est l’inverse).
  80. Il y a trois types d’économie: l’économie planifiée où tout est centralisé par l’état; l’économie de marché où tout s’achète et tout se vend; l’économie coopérative où les salariés des entreprises s’autogèrent.
  81. L’Intéressement et la Participation aux bénéfices de notre entreprise sont le prélude d’une mutualisation de l’entreprise aux dépends d’une poignée d’actionnaires.
  82. La croissance économique générait l’espoir d’un avenir meilleur (et l’espoir fait vivre) mais est-ce encore bien vrai ??
  83. On a trop de tout, la “consommation” a atteint ses limites: obésité des hommes et pollution de la planète.
  84. Ce ne sont pas les producteurs de “biens de consommation” qu’il faut accuser de pollution industrielle, mais les consommateurs de ces biens.
  85. Chaque être humain devrait pouvoir acheter et vendre des droits d’émission de gaz à effet de serre; la question est comment on fait ??
  86. Les problèmes de la planète se résument tous à un seul problème: la surpopulation humaine.
  87. Développement durable: la croissance devrait être limitée par la capacité de la nature à renouveler les matières premières qu’on en extrait.
  88. Dans une société où le travail répétitif sera robotisé, il y aura toujours des créatifs, chercheurs et universitaires, et des services à la personne, petites mains apportant de la chaleur humaine (Daniel Cohen).
  89. On peut imaginer un monde avec moins de croissance où il y aurait moins de travail et moins d’argent, mais plus de temps libre.
  90. Dans un monde avec moins de croissance on ne jettera plus les jouets cassés, mais on les réparera.
  91. On dit que le maraichage manuel et diversifié produit 10 fois plus que la monoculture mécanisée.
  92. Wikipédia est une formidable entreprise humaine.
  93. L’entassement de centaines d’étudiants dans un amphithéâtre ne sera bientôt plus qu’un souvenir.
  94. Sur le chemin tracé par Microsoft et Google, on peut imaginer un cybermonde: le “produit” sera virtuel (et non plus un objet réel) et diffusible par internet (et non plus dans une boutique réelle): films, livres, musique, jeux vidéo, information et communication (et tous les services), mise en valeur de l’individu (Facebook), maintien en forme de l’individu devenu statique, etc. Le tout dans un plus grand respect de l’écosystème planétaire.
  95. En 1970 on allait déposer son paquet de cartes perforées à l’ordinateur central et on revenait  prendre le résultat du calcul le lendemain, puis est venu le Personal Computer, et en 2020 on reviendra à l’ordinateur central avec le Cloud Computing.
  96. Les ‘malades’ qui créent des virus informatiques et les terroristes divers et variés rendent parano les autres 99% de l’humanité.
  97. Les attentats de 2001 ont ouvert une période noire: terrorisme, guerre en Irak, déclin des USA; espérons que la crise de 2009 ouvre une ère “éthiquement correcte”: moins de spéculation, moins de corruption, moins de pollution … ou bien nous faut-il en passer par une guerre mondiale avec 500 millions de morts ??
  98. Qu’avons-nous appris depuis 1929 ?? Spéculation, corruption, faiblesse de nos dirigeants politiques: les mêmes causes produisent les mêmes effets.
  99. Depuis la chute du mur de Berlin en 1989, un monde bipolaire nous manquait … en 2009, il revient avec deux pôles: USA et Chine. Pour maintenir leur suprématie, les USA devront ralentir le développement de la Chine et relancer le leur … En 2017, nous vivons dans un monde tripolaire: USA, Chine et la Russie qui est de retour. L’Europe ne pèse toujours pas lourd malgré ses 500 millions d’habitants (USA & Russie réunis !).
  100. L’eau tombe du ciel: la collecter et la distribuer coûte cher. Nous utilisons l’eau et nous la polluons: la nettoyer coûte cher. Puis l’eau repart vers le ciel. L’eau est un besoin vital, mais qui peut se la payer ?
  101. Les modèles mathématiques climatiques nous incitent à une observation plus fine de notre planète afin de mieux modéliser tous les phénomènes (probablement) importants.
  102. Après le pétrole et le gaz, on aura l’électricité d’origine nucléaire (et solaire). Pour les transports ça voudra dire: trains et autos électriques, bateaux nucléaires et … plus d’avions !
  103. Fukushima 2011: “personne n’avait imaginé qu’un tel accident puisse arriver …” c’est bien le problème.
  104. L’avion est le moyen de transport le plus désagréable que je connaisse.
  105. Sur un parcours donné, une auto consomme deux fois plus (donc pollue deux fois plus) dans un embouteillage à 25 km/h qu’en effectuant ledit parcours à 110 km/h.
  106. A Grenoble, on n’a pas voulu de la Rocade Nord, il va donc falloir accepter d’élargir la Rocade Sud.
  107. EDF devrait s’appeler “Energies de France” et s’intéresser davantage à l’éolien et au photovoltaïque.
  108. Aucune des activités liées au tourisme ne devrait être confiée au secteur public français.
  109. Il n’y a pas que “mai 68 “, il y a surtout avant (naissance d’une contre-culture hippie) et après (Woodstock et une certaine “coolitude”).
  110. Nous, les enfants des “30 glorieuses”, on a peut-être mal préparé nos enfants aux temps plus durs qui arrivent.
  111. Le Blues est le socle de toute la musique contemporaine depuis le milieu du 20e siècle: le jazz, puis le rock avec l’arrivée de la guitare électrique au début des années 50 et enfin le jazz-rock. Le Rap est-il un nouveau socle puisqu’il provient du même mal-être humain ??
  112. Death Metal (tout commence avec Alice): il nous renvoie vers l’Apocalypse.
  113. Douvres – Bruxelles – Liège – Luxembourg – Strasbourg – Bâle – Zurich – Graz – Budapest: c’est la frontière entre les buveurs de bière et les buveurs de vin.
  114. Nous croyons plus intelligent de dire “parce que” que d’accepter le hasard. Le hasard, c’est ce que nous ne savons pas (Nassim Taleb). Et pour cacher notre ignorance, nous nous abritons derrière les statisticiens.
  115. On peut toujours partager le monde en deux; Raymond Domenech par exemple, le partage entre les “petits cons” et les “vieux cons”.
  116. Face à un con, on peut soit se taire et patienter, soit parler et être patient.
  117. L’ “ortografe” française n’a pas changé depuis 1835. Trop complexe et de moins en moins enseignée, elle devient une pratique d’élite (André Chervel).
  118. La Marseillaise date de 1792, qu’attendons-nous pour en actualiser les paroles ?
  119. “Ceci n’est pas sans intérêt”: l’emploi de la double négation est caractéristique de l’esprit français qui préfère voir le verre à moitié vide qu’à moitié plein.
  120. Pour la conservation des écrits, le papier a encore de beaux jours devant lui quand on pense qu’on a déjà changé de support 4 fois en 60 ans: disques analogiques gravés (vinyle), bandes et disques magnétiques, disques digitaux gravés (CD) et mémoires flash (clés USB).
  121. Le vrai malade est égoïste: toute son énergie est centrée sur son auto-guérison.
  122. Face à un alien, on peut soit le fuir, soit le combattre, soit l’intégrer.
  123. Le déroulement des choses de l’Univers est bien plus fort que la volonté humaine. Laisse faire, “Wu Wei”.
  124. Confusion et désordre: le monde est régi plus par le hasard que par les hommes; l’homme ne parvient à prévoir que le futur (très) proche; “opportunisme et improvisation” doit être notre devise, ou plus précisément “sérendipité”.
  125. “Rien de tout cela n’a d’importance; mais il faut une vie entière pour le comprendre” (Maxim Kantor) et le principal est de s’amuser.
  126. “Après toute cette mascarade vient la mort” (Iago dans Otello de Verdi/Boito)
  127. Celui qui voit que tout est UN, voit Dieu, le Tao.